skip to Main Content
Yolenn Farges

Résidence de création · Yolenn Farges

Yolenn Farges est en résidence de création du 8 au 21 octobre aux ateliers blancarde. La résidence en partenariat avec Dos Mares se déploie pendant deux semaines au sein de la gare de la Blancarde à Marseille.


 « Je travaille à réinventer le vivant dans la multitude des formes qu’il peut prendre, à travers nos imaginaires, notre biotope, nos corps et nos histoires ».

Née en 1994 à Belle-Ile-en-Mer, Yolenn Farges à grandi au sein d’une famille aux convictions écologiques fortes marquées par les modes de vie alternatifs et autosuffisants.

Diplômée en 2020 du DNSEP à l’Ecole des Beaux Arts de Nantes Saint-Nazaire, elle interroge nos relations au vivant en s’inspirant d’idées écoféministes.

Dans ses pièces, militantisme et poésie se nourrissent, et relient des questions liées à l’avenir des technologies, aux habitats alternatifs, aux plantes et à nos écosystèmes. Son travail a été montré à la maison du Lac de Grand-Lieu (Saint- Herblain), au Festival Archiculture, au Musée d’Histoire Naturelle à Nantes, à l’EBANSN, au Château des Ducs de Bretagne, au Jardin de Nantes, à la Maison Audubon (Coueron), à la Maison Guerlain (Saint-Philbert-de-Grand-Lieu). Son dernier film, Artemisia, à été montré à l’exposition Ba Suba, à l’ESBANM en 2020:

Entre pêche, cueillette herbes sauvages et cuisine d’algues, elle réactive ces savoirs au travers de sa création en mêlant installation, sculpture, vidéo, performance et récit.

En réactivant des pratiques anciennes liées à l’herboristerie, elle conte les liens que nous entretenons avec notre environnement, et leurs devenirs. Sorcellerie, rites, décroissance, désobeissance et coexistance convoquent des émotions parfois contradictoires comme le dégout, la fascination, l’ironie, le désespoir, la compassion, la perte, la confusion, qu’elle aime confronter.

Animée par la transmission, elle propose des interventions publiques, conçues comme des collaborations indispensables et enrichissantes. Aujourd’hui, elle vit entre Marseille et Belle-Ile. Son travail se développe en extérieur pour mieux parler des territoires que nous habitons. Mais aussi sur la manière dont ceux-ci transforment nos corps, à travers les micro-organismes que nous ingérons chaque jour.

Les artistes lauréat.e.s bénéficieront d’un espace atelier, une mise à disposition d’un atelier de fabrication équipé, une rémunération de 400 € sous forme d’honoraires pour la durée de la résidence, un budget de production en fonction du projet et un accompagnement critique et curatorial quotidien.

Programme de la résidence
8 – 21 octobre 2021
Les ateliers blancarde

14 octobre · 17h-19h · Conversation avec l’artiste
Yolenn Farges présentera à cette occasion l’ensemble de son travail et de son projet de création. Entrée gratuite.

21 octobre · 16h-20h · Restitution de résidence
Présentation du travail de création réalisé durant la résidence. Un temps d’échange convivial avec Yolenn Farges.

—–

Calendrier de l’appel résidences de création

Envoyez votre candidature avant le 15 novembre 2021 pour la résidence de janvier ou février 2022.

—–

Les ateliers blancarde reçoivent le soutien de Transverso Art Fondation, de la D.R.A.C. Provence-Alpes Côte d’Azur – Ministère de la Culture, de Dos Mares, de SNCF Gares & Connexions et de la Ville de Marseille.

Les ateliers blancarde est une initiative Dos Mares.
www.2mares.org

Dos Mares

Dos Mares, projet artistique et plateforme curatoriale, rassemble plusieurs dispositifs imaginés par le duo d’artistes et curateurs Ronald Reyes Sevilla et Laurent le Bourhis. Chacun de leurs projets est de par ses implications politiques, sociétales ou économiques, une création qui requestionne le champ de l’art contemporain, ses enjeux et ses limites. Ces dispositifs abordent diverses spécificités de l’écosystème de l’art et tentent de formuler une réponse aux problématiques que rencontre l’artiste dans le déploiement de son activité au sein de nos sociétés en mutation.

Dos Mares est membre d’Arts en Résidence, de Provence Art Contemporain et de la Chambre Régionale des entreprises de l’économie sociale et solidaire PACA.

Back To Top