skip to Main Content

Fabienne Guilbert Burgoa

Diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy en 2017, Fabienne Guilbert Burgoa développe son projet artistique autour des héritages culturels des latitudes Sud.

En 2016, son projet Apolatl est soutenu par la Fondation Alfredo Harp Helú et le Museo Textil de Oaxaca, mêlant design textile, artisanat et art contemporain.

En 2018, elle est lauréate du programme de résidence itinérante de création textile du réseau des Alliances Françaises du Mexique. L’œuvre protéiforme qui en résulte trouve un ancrage dans les mythes et traditions d’une dizaine de régions explorées à travers le Mexique. De retour en France, elle à Marseille, avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Provence Alpes Côte-d’Azur (D.R.A.C. P.A.C.A.).

En 2019, elle réside deux mois à Addis Abeba, en Ethiopie, où elle collabore avec des artisanes du village de Kechene dans le cadre du programme de résidence artistique Versant Sud. 

Un nouveau projet se déroulera prochainement à Palma de Majorque, en partenariat avec la marque de design textile Fabric Copenhagen.

« Guidée par les atmosphères qui découlent de l’oralité, je joue avec des expériences qui plongent le spectateur dans un contexte onirique.
Le processus de création, qu’il s’agisse d’installations ou de pièces textiles, peut être réuni au travers du mouvement et ponctué par des actions.
Ma ligne de recherche questionne le processus d’archivage du patrimoine des latitudes Sud.
Je me penche sur les courants populaires contemporains, cherche à connaître leur passé et à dessiner une version de leur futur dans une dynamique d’échange avec diverses cultures et territoires ».

Back To Top